Un envoi du poëte agricole

Un bouquiniste nous a donné accès à quelques perles rares. Nous commencerons par un envoi de Tristan Derème à Édouard Champion, le libraire éditeur bibliophile ami
du poète. Un envoi sur sa plaquette Songes du poète, éditée en 1931 : trois poèmes.

1931 fut une année pauvre en production nouvelle du fantaisiste. C’est l’année où il devient le chef de cabinet du sous-secrétaire d’État au ministère de l’Agriculture et ami, Achille Fould. Cette nouvelle fonction va l’accaparer et monopoliser pratiquement toute son attention : il s’en plaindra et le regrettera. Il se qualifiera « poëte agricole » dans des lettres à ses amis. On comprend mieux cet envoi et ses allusions aux étalons quand on sait que le « dada » d’ Achille Fould était l’élevage de chevaux et qu’il fut un des acteurs de la naissance du PMU en mars 1931 et bien sûr la rue de Varenne, adresse du ministère de l’Agriculture à Paris.

Édouard Champion ( http://www.remydegourmont.org/)

Un envoi à son « cher ami Édouard » qui lui avait fait deux cadeaux. Il était un des rares à avoir été édité deux fois dans la prestigieuse et rarissime collection « Les amis d’Édouard ». Le bibliophile y avait convoqué l’élite de la littérature de 1911 à 1938 en leur demanda des textes: Barrès, Cocteau, Anatole France, Mauriac, Colette, Valery… Cela donna 169 volumes in-12 hors- commerce, tirés à environ 250 exemplaires chacun. Tristan Derème y était apparu deux fois donc: sous le numéro 59 avec L’enlèvement sans clair de lune en 1924 (qui constitue l’édition originale du texte) et sous le numéro 151 avec La rime de Virgile et des Japonais en 1930.

Les tranches des ouvrages de cette collection portaient chacune une lettre qui composait la phrase :
Les Amis d’Édouard sont les plus aimables amis du monde – Anatole France. Édouard Champion ami des livres et des dames à Paris et à Abbevi[lle]

Songes du poète avec envoi à Édouard Champion

 

Copie de ce magnifique envoi aimablement fournie par la librairie en ligne indépendante  livres19eme20eme.fr 

Laisser un commentaire

Fermer le menu