Sous les jambages des trois grands « M » des fonds patrimoniaux de la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux, Montesquieu, Montaigne et Mauriac, un « D ». plus modeste pour Derème.
En effet, en 1945,  Mme la générale Huc et sa fille Madeleine Huc-Gautraud, respectivement mère et sœur de Philippe Huc-Tristan Derème, lèguent aux archives bordelaises une somme importante de documents ayant appartenu au poète fantaisiste. Son inventaire à l’exception d’une petite partie, effectué par Louis Desgraves est consigné depuis 1954 dans le catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France à la cote Ms 1881-1884.

La correspondance passive de Tristan Derème

Fermer le menu