Aux tiédeurs des roses cristallines

Enthousiasme

Aux tiédeurs des roses cristallines,
Le cœur plein du dédain des lingots,
Je suivrai la courbe des collines,
Dans mon fiacre attelé d’escargots.

Le matin est un nid de musiques ;
Des libellules sur les roseaux.
Inquiétudes métaphysiques,
Envolez-vous comme des oiseaux !

Aurore de lumière baignée,
Bruits d’ailes, caresse de l’été,
Guêpes, rosée aux fils d’araignée ;
O nature, coupe de clarté !

Mes songes sont des fleurs entr’ouvertes ;
Il neige des lys sur les chemins !
Elle rêve sous les branches vertes
Et sourit, Erène aux blanches mains.

 

Tristan Derème

dans Érène ou l’été fleuri 1910