Auteur : Éric Nicolas

 

Mise à jour #8

Toujours des images, avec de nouvelles rajoutées dans la galerie des portraits et caricatures  et quelques unes dans celle des illustrateurs .

Une information sur un nouveau fonds, le fonds Mieille, a été rajouté dans l’onglet  Archives départementales des Hautes-Pyrénées .

Mise à jour #7

Des images! Retrouvez  une galerie des illustrateurs  de Tristan Derème mise à jour.  Une dizaine de dessinateurs ont illustré des ouvrages du poète . Dans cette page vous découvrirez une sélection d’illustrations. J’ai un faible pour les dessins de Jos Julien et vous ? La page continuera d’être alimentée et des notices des artistes la compléteront prochainement.

galerie des illustrateurs 

Mise à jour #6

Le document précédent m’a donné envie de de vous faire découvrir ces fameux Songes du poète.
Donc on pourra retrouver la fiche de la plaquette Songes du poète  plus les textes des trois poèmes.
J’en profite pour rajouter une photo d’Édouard Champion dans la galerie des Amis de Tristan Derème 

Un envoi du poëte agricole

Songes du poète

Un bouquiniste nous a donné accès à quelques perles rares. Nous commencerons par un envoi de Tristan Derème à Édouard Champion, le libraire éditeur bibliophile ami
du poète. Un envoi sur sa plaquette Songes du poète, éditée en 1931 : trois poèmes.

1931 fut une année pauvre en production nouvelle du fantaisiste. C’est l’année où il devient le chef de cabinet du sous-secrétaire d’État au ministère de l’Agriculture et ami, Achille Fould. Cette nouvelle fonction va l’accaparer et monopoliser pratiquement toute son attention : il s’en plaindra et le regrettera. Il se qualifiera « poëte agricole » dans des lettres à ses amis. On comprend mieux cet envoi et ses allusions aux étalons quand on sait que le « dada » d’ Achille Fould était l’élevage de chevaux et qu’il fut un des acteurs de la naissance du PMU en mars 1931 et bien sûr la rue de Varenne, adresse du ministère de l’Agriculture à Paris.

Édouard Champion ( http://www.remydegourmont.org/)

Un envoi à son « cher ami Édouard » qui lui avait fait deux cadeaux. Il était un des rares à avoir été édité deux fois dans la prestigieuse et rarissime collection « Les amis d’Édouard ». Le bibliophile a convoqué l’élite de la littérature de 1911 à 1938 en leur demanda des textes: Barrès, Cocteau, Anatole France, Mauriac, Colette, Valery… Cela donna 169 volumes in-12 hors- commerce, tirés à environ 250 exemplaires chacun. Tristan Derème y est apparu deux fois donc: sous le numéro 59 avec L’enlèvement sans clair de lune en 1924 (qui constitue l’édition originale du texte) et sous le numéro 151 avec La rime de Virgile et des Japonais en 1930.

Les tranches des ouvrages de cette collection portaient chacune une lettre qui composait la phrase :
Les Amis d’Édouard sont les plus aimables amis du monde – Anatole France. Édouard Champion ami des livres et des dames à Paris et à Abbevi[lle]

Songes du poète avec envoi à Édouard Champion

 

Copie de ce magnifique envoi aimablement fournie par la librairie en ligne indépendante  livres19eme20eme.fr 

Mise à jour #5

Démarrage 2017 en musique!
Création d’un sous-onglet « Poèmes en musique » dans le menu sous l’onglet « LES  ÉCRITS » et de la page correspondante. Nous y rassemblerons tous les documents que nous trouverons sur les poèmes de Tristan Derème qui ont été mis en musique.
Création des pageQuatre poèmes par Jacques Ibert, 3 Chants par Georges Migot, La Barégeoise, Cinq poèmes par Maurice Imbert (avec un lien vers un site qui les propose à l’écoute), Deux poèmes par Maxime Jacob (Don Clément Jacob).
Intégration de la couverture « 3 Chants par Georges Migot » dans la galerie des « Couvertures ».

Mise à jour #4

En 2016, année frugale pour le site…
Item rajouté dans page « LIVRES » : La rose et le Laurier, conférence par Béatrix Dussane et Tristan Derème,1929.
Item rajouté dans la page ‘OUVRAGES »: Le rayon des jupes 13 poèmes pour Tristan Derème, Léon Laleau, les Amis de Tristan n°5, 1928
Couvertures rajoutées dans la « galerie couvertures »: La rose et le laurier, Ronsard.

Une rareté de Bagnères de Bigorre pour mes vœux

Banquet Frédéric Soutras à Bagnères de Bigorre

Pour accompagner mes vœux 2017,  je vous offre une image rare hélas découpée dans une ancienne photo (dont je rêverais avoir la totalité!). Elle m’a été donnée par un ami, ancien brocanteur, Jean-Luc Castells. Elle mesure 4,5 cm sur 3cm! Je suppose que cette photo faisait partie d’un lot sur Derème que détenaient les brocanteurs Castells dont j’avais eu connaissance et qui provenait d’un fonds d’un Dardignac de Bagnères de Bigorre, dont je sais peu de choses si ce n’est qu’il était greffier du tribunal de commerce et correspondant-photographe à La Dépêche du midi.

On y voit Tristan Derème, 32 ans, au banquet du 10 septembre 1922 à Bagnères de Bigorre , en l’honneur de Frédéric Soutras (1815-1884), poète originaire de cette ville.
Au dos on peut y lire manuscrit:  Tristan Derème, Dargein, Dangos, Guinle… ( Derème, assis chapeau en arrière sur un large front, si vous reconnaissez les autres n’hésitez pas)

Banquet Frédéric Soutras à Bagnères de Bigorre

Banquet Frédéric Soutras à Bagnères de Bigorre
le 10 septembre 1922

Mise à jour # 2

Sept couvertures rajoutées dans la galerie des couvertures de livres de Tristan Derème : Le livre de Clymène, Le seuil fleuri, En rêvant à P.-J. Toulet, L’enfant perdu, Le Zodiaque ou les étoiles de Paris, Guirlande pour deux vers de Gérad de nerval, Plaisirs du Béarn.

Le grand biographe d’Isidore Ducasse, de Jules Laforgue et d’Arthur Rimbaud s’est éteint

Jean-Jacques Lefrère

Jean-Jacques Lefrère nous a quitté dans la nuit du 16 avril 2015.
Je reviendrai peut-être un jour plus longuement sur cette aventure humaine et littéraire de plus de dix ans qui a suivi ma rencontre avec Jean-Jacques un jour de 2004, sur un forum internet consacré à Jules Laforgue!
Nous nous étions donc trouvé autour d’un poète qui avait vécu à Tarbes et j’en avais écrit un roman (que sur son insistance et avec son aide je m’étais débrouillé à éditer). Puis il m’avait fait aimer Isidore Ducasse et redécouvrir Rimbaud. Il m’avait en quelque sorte initié à la recherche biographique, me démontrant qu’il n’était pas nécessaire d’être du sérail pour exister dans le milieu des chercheurs et des biographes. Il m’avait ouvert les portes de la revue Histoires Littéraires qu’il avait fondée avec son ami Michel Pierssens, pour un modeste article sur Tristan Derème et Jean Paulhan, et ensuite il m’avait proposé de devenir le webmaster du site de la revue.
C’était un grand homme, attachant, d’une immense culture, mais jamais, lorsque j’étais avec lui, je ne m’étais senti ni petit, ni inculte…
J’avais entamé une suite au roman, un travail qu’il suivait de près. Hélas, il n’en lira jamais la fin…
Il va me manquer. Il va manquer énormément à ses pairs, au monde de l’histoire littéraire et de la littérature…

L’émotion est immense aujourd’hui pour écrire plus. Je pense beaucoup à sa mère et à sa famille.
Je lui souhaite de rencontrer cet homme aux semelles de vent qu’il aimait tant.

 

 

à lire dans le Figaro, dans l’OBS, dans L’Express

Sur l’ avis de décès qu’il avait préparé on peut lire:

… l’horloge de la vie s’est arrêtée tout à l’heure. Je ne suis plus au monde…

A.R.

Mises à jour # 1

Liste des diverses mises à jours récentes dans les pages:

– Couvertures des livres cités rajoutées dans la page Ouvrages.

– Photos rajoutées dans la Galerie photos de Tristan Derème.

– Photos rajoutées dans la Galerie des amies de Tristan Derème.

– Dessins rajoutés dans une nouvelle Galerie créée pour l’occasion, de portraits et de caricatures de Tristan Derème.

– Page  Réseau des Médiathèques de l’Agglo Pau-Pyrénées créée , avec un inventaire du fonds numérique Tristan Derème.